HISTOIRE DE MOUCHE : HOH BO SPEY

De tous les patrons de mouches destinés à la steelhead, le Hoh Bo Spey est probablement l’un des plus populaires. Souvent confondu par les néophytes avec le célèbre Intruder, le Hoh Bo se veut une mouche non lestée, avec un profil plus fin et dont la fabrication ne nécessite que peu de temps et de matériel.

Hoh Bo Spey noire et rose avec ice dubbing

Charles St Pierre, un instructeur de lancer spey réputé du Nord-Ouest des États-Unis a créé cette mouche à la demande George Cook, représentant des ventes et monteur professionnel pour la compagnie Solitude Fly. En effet, Cook cherchait à diversifier l’offre de mouches de son entreprise avec un modèle pour steelhead qui serait efficace tout au long de l’année.

La première version de la Hoh Bo Spey telle que décrite par St Pierre

Après avoir étudié de vieux patrons de mouches pour le saumon Atlantique, plusieurs patrons d’intruders et popsicles, et après de multiples tests sur l’eau, St Pierre offre à Cook le premier modèle de sa Hoh Bo Spey, un patron nommé en l’honneur de deux rivières de l’État de Washington, la Hoh et la Bogachiel. Celle-ci, contrairement à la Hoh Bo Spey actuelle, comprenait deux hackles grizzly en guise d’ailes.

La Hoh Bo Spey telle que popularisée par St Pierre et Cook

À l’origine, cette mouche combinait les couleurs claret (wine) et noire. St Pierre avait imaginé une mouche qui alliait mouvement et contraste, deux composantes essentielles d’une mouche productive. En y ajoutant un hackle de poule de guinée et en changeant l’aile de hackle par quelques brins de Lady Ahmerst, il avait créé un patron que tous les steelheaders allaient vouloir dans leur boîte.

Aujourd’hui montée en diverses couleurs, il s’agit d’une mouche qui s’adapte facilement à n’importe quelle situation de pêche. Au Québec, on peut facilement l’utiliser pour les truites agressives du printemps, les montaisons de steelheads des Grands Lacs ou, simplement montée en noir, pour les achigans du Fleuve Saint Laurent. Certains saumoniers en conservent aussi dans leurs boîtes afin de réveiller une fosse endormie.

Voici une variante de cette mouche que j’affectionne pour pêcher les tributaires du lac Ontario:

Parure:

Hameçon: Gamakatsu Octopus #4 sur Senyo’s wire sur shank 30mm

Fil: Uni 8/0 ou 6/0 orange

Cul: Ice Dubbing Bleu

Corps: Dubbing de phoque noir

Hackle: Coq chinois noir

Côtes: Tinsel plat doré

Collerette: Marabou noir et barbes de queue de lady ahmerst

Côtés: MFC Kreelex fish flash

Joues: Coq de sonnerat (facultatif)

Tête: Orange

Bonne pêche!

Guillaume

Sources

Deneki Outdoors. Hoh Bo Spey Steelhead Fly. https://www.deneki.com/

Russel, Rob et Jay Nicholas. Modern Steelhead Flies. Stackpole Books, Connecticut. 2017

Salmon Junkies. Hoh Bo Spey series by Charles St. Pierre. https://www.salmonjunkies.com/

St Pierre, Charles. Steelhead & Salmon Flies by Charles St. Pierre. http://northwestspeycasting.com

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s