HISTOIRE DE MOUCHE : LA BUFORD

En ce qui concerne la pêche aux ésocidés, la réputation de Brad Bohen n’est plus à faire. Originaire du Wisconsin, Bohen grandit dans la ville de Hudson où il s’amuse à pêcher la rivière Sainte-Croix et ses affluents. Il devient rapidement un pêcheur à la mouche passionné et développe ses habiletés pour la pêche aux maskinongés. Propriétaire du Musky Country Outfitters, Brad guide ses clients à partir de Hayward, dans le Nord du Wisconsin. J’ai eu la chance de discuter avec lui dernièrement au sujet de la création de la maintenant légendaire Buford. Voici ce qu’il avait à dire :

« La bonne vieille Buford est un excellent patron pour les poissons prédateurs. Je l’ai créée il y a environ 18 ans… Elle se base sur la Muddler Minnow – la fameuse mouche à truite de Don Gapen. »

Buford double avec queue en raton laveur

« J’ai toujours capturé mes plus grosses truites sur des Muddlers et j’ai utilisé le principe de la tête échevelée et surdimensionnée de la mouche de Gapen comme inspiration initiale. J’ai ensuite inséré dans la mouche quelques touches de la Hollow Fleye de Popovic… C’était le début de la mode poils, plumes, flash!

Ça a fonctionné! En fait, je m’occupais à l’époque d’une petite équipe de guides qui opéraient à partir d’une minuscule boutique Orvis à Hayward, Wisconsin. Nous utilisions environ une demi-douzaine de ces créations originale que nous avons testé pendant l’été et l’automne. Je les prêtais aux guides le matin, un peu comme on prête un livre à la bibliothèque… Pour la journée seulement et ils devaient me les retourner le soir, où je leur chargeais des frais de retard! »

Buford double

« À l’époque, on les nommait simplement les « big headed bastards ». Vers la fin de la saison, nous avons choisi de nommer la mouche Buford en l’honneur d’un chien qui avait une tête gigantesque et qui appartenait à l’un des guides. Le nom est resté, mais avec le temps, les gens ont modifié l’épellation du mot. »

Brad Bohen qui monte la Buford originale.

« Dans tous les cas, c’est devenu un patron incontournable et il est maintenant utilisé partout à travers le monde grâce à plusieurs de mes amis et clients. Ça me fait d’ailleurs vraiment plaisir que tant de gens l’utilisent avec succès et c’est avec beaucoup d’humilité que j’accepte maintenant le titre de créateur de la buford. »

Recette originale sur hameçon à prédateur simple

Queue – Poils de queue de chevreuil montés pointes vers l’arrière, flashabou et deux plumes schlappen grizzly

Corps – Queue de chevreuil tournée, montée pointes vers l’avant puis rabattues vers l’arrière, flashabou et deux plumes schlappen grizzly. Puis, queue de chevreuil tournée, montée pointes vers l’avant puis rabattues vers l’arrière et crystal flash.

Tête – Deux étages de poils de la base d’une queue de chevreuil montés pointes vers l’arrière et tournés (plusieurs monteurs taillent ensuite les pointes pour les égaliser avec la base des poils)

Guillaume – Mouche Café

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s